Auto-entrepreneurs : attention aux arnaques !

En quoi consistent ces arnaques ?

Une arnaque désigne une escroquerie ou un vol, c’est-à-dire le fait d’obtenir quelque chose par une manœuvre frauduleuse.

Depuis quelques années, un effet de mode est récemment apparu : l’arnaque aux auto-entrepreneurs !


Les créateurs de micro-entreprises sont la cible de nombreuses arnaques en tout genre. Certaines personnes frauduleuses récupèrent vos informations dans un répertoire des Entreprises et des établissements publics. Il est ainsi très facile pour eux de vous contacter.

Leur stratégie ? Vous réclamer une somme moyennant 150 à 700 € à payer sous 8 jours généralement, pour ne pas vous laisser le temps d’enquêter.

Vous serez donc peut-être amené(e) à recevoir un appel téléphonique vous réclamant une somme d’argent, ou un document vous demandant de payer. Cela peut-être des emails frauduleux, des courriers trompeurs …

Quelques indices pour reconnaître une arnaque :

  • Le service proposé est mentionné comme obligatoire.
  • Le délais de paiement est très court.
  • Ces entreprises frauduleuses récupèrent des codes d’organismes officiels tels que les couleurs de la République, Marianne, le drapeau français, etc.
  • Des Conditions Générales de Vente sont mentionnées. Cela indique qu’il s’agit d’une transaction commerciale et non d’une demande de cotisation légale.
  • Présence de fautes d’orthographes
  • Vérifiez la prévenance du document ! Le tribunal compétent mentionné en cas de litige est souvent domicilié à l’étranger !
  • Il se peut qu’il soit indiqué en toutes lettres : « Offre facultative commercialisée ». Ainsi, cela indique que vous n’avez pas d’obligation de régler.

À quoi ressemblent les documents officiels ?

  • Si le courrier reçu mentionne une obligation de paiement, les articles de loi qui encadrent cette obligation doivent être mentionnés.
  • Les courriers officiels comportent toujours votre numéro de sécurité sociale.
  • Aucune administration ne demande des coordonnées bancaires ni un justificatif d’identité ou de domicile.

Quels sont les recours possibles si vous avez déjà payé ?

  • Contacter au plus vite votre banque afin de faire opposition.
  • Contacter l’administration (RSI, URSSAF, Trésor Public…) pour être orienté(e) sur la marche à suivre en cas de divulgation de vos données.
  • Signaler l’arnaque sur le site https://www.internet-signalement.gouv.fr

💡 Le seul moyen de déclarer ses revenus est sur le site de l’URSSAF !
En cas de doute, vous avez la possibilité de contacter directement la chambre des métiers ou l’URSSAF.

Bon à savoir !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter les 2 articles ci-dessous rédigés par l’URSSAF :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :