Comment bénéficier de l’ACRE et être exonéré de mes charges ?

Quelles sont les charges à payer ? 

Les auto-entrepreneurs qui bénéficiaient déjà de l’ACRE avant janvier 2020 :

Les entrepreneurs ayant créé leurs structures avant le 31 décembre 2019 et qui bénéficianet de l’Acre avant 2020 ont vu leur taux d’exonération diminuer fortement à compter du 1er janvier.

Ce dernier reste de 75 % pour la première période (une période équivaut ici à 4 trimestres civils), mais passe à 25 % pour la seconde période (contre 50 % jusqu’alors) et à 10 % pour la troisième période (au lieu de 25 % auparavant).

1ère période : 5,5 % de votre chiffre d’affaires la première année

2ᵉ période : 16,5 % de votre chiffre d’affaires la deuxième année

3ᵉ période : 19,8 % de votre chiffre d’affaires la troisième année

Attention : Au-delà de trois ans, le taux normal de cotisations sociales s’applique et correspond à 22 % du chiffre d’affaires ! Si vous souhaitez rebénéficier de cette aide, vous devrez attendre 3 ans pour refaire la demande auprès de votre CFE.

Les nouveaux auto-entrepreneurs ou repreneurs d’entreprise depuis janvier 2020 :

L’ACRE n’est plus systématiquement ouverte à l’ensemble des créateurs et repreneurs de sociétés, comme c’était le cas depuis janvier 2019. Vous devrez alors en faire la demande et justifier de vos droits pour prétendre toucher cette aide de l’Etat, désormais soumise aux conditions citées plus haut.

Pour les créations et reprises de sociétés au-delà du 1er janvier 2020, le taux d’exonération ne sera plus que de 50% (11% de votre chiffre d’affaires) et ne s’appliquera plus que sur une seule année.

Comment obtenir l’ACRE ? 

Pour obtenir l’ACRE, il faut faire la demande auprès de votre CFE (Centre de Formalité des Entreprises) lors de la création ou la reprise de votre micro-entreprise et pouvoir justifier une des conditions citées plus haut !

Pour vérifier votre éligibilité, télécharger et compléter votre demande d’ACRE, nous vous invitons à visiter cette page !