L’Extraordinaire Mohamed Si Abdelkader, demi-finaliste de Top Chef et utilisateur d’Extracadabra, vous donne des conseils.

Mohamed Si Abdelkader demi-finaliste de Top chef saison 5, utilise l’application Extracadabra depuis 1 an pour trouver des missions au quotidien. Il revient pour nous sur son parcours et vous donne des conseils pour devenir un grand chef.

 

  • Que recherches-tu en utilisant notre application ?

 

Je cherche avant tout, grâce à Extracadabra, à élargir mes horizons dans diverses maisons. Je souhaite travailler ponctuellement, sans engagement à long terme.

 

  • Que penses-tu d’Extracadabra ? 

 

Je pense que c’est une excellente application qui permet, à toutes les personnes travaillant dans la restauration, de communiquer et partager ensemble beaucoup plus facilement leur passion commune. La mise en relation entre professionnels est beaucoup plus accessible grâce à Extracadabra à l’heure d’aujourd’hui.

 

« La simple reconnaissance d’avoir, le temps d’une soirée, rendu heureuses ces personnes via ma cuisine est mon moteur le plus précieux. »

 

  • D’où vient ta passion pour la cuisine et qu’est-ce que tu aimes le plus dans le métier de cuisinier ?

 

Ma passion pour la cuisine est née suite au CAP cuisine que j’ai effectué au CEFAA de Villepinte. Ce qui me passionne le plus dans mon métier, c’est avant tout de rendre heureux chaque personne qui goutte ma cuisine, adultes comme enfants. Leur partager une partie de mon univers et les faire voyager, faire découvrir de nouvelles saveurs tout en leur rappelant des goûts qu’ils connaissent déjà. La simple reconnaissance d’avoir, le temps d’une soirée, rendu heureuses ces personnes via ma cuisine est mon moteur le plus précieux.

 

 

  • Peux-tu nous expliquer les grandes étapes de ton parcours pour en être là aujourd’hui ?

 

Dans un premier temps j’ai obtenu un CAP cuisine au CEFAA de Villepinte. Par la suite, j’ai décidé de passer plusieurs mentions : traiteur, cuisine allégée et pâtisserie. J’ai fini demi-finaliste des meilleurs desserts de France ce qui m’a conduit, en 2012, à participer aux meilleurs apprentis de France et remporter la première place. Grâce à ces concours, j’ai obtenu le trophée des jeunes Rabelais (jeunes talents) ainsi que le mérite de la légion d’honneur et tout cela m’a conduit à prendre part à l’émission top chef saison 5.

 

  • Qu’est-ce que l’expérience Top Chef t’a apporté ?

 

Top chef a été un réel tremplin pour ma carrière de cuisinier sur deux points. Le premier, c’est l’expérience que cette émission m’a apportée grâce aux différentes rencontres que j’ai pu faire. Parmi ces rencontres, celle du chef Thierry Marx. Il est ma source première d’inspiration depuis des années pour ne jamais lâcher dans ce milieu si dur, sachant mon passé personnel. La rencontre avec tous les autres chefs et les candidats a aussi été déterminante. Quand j’ai participé à cette émission j’étais très jeune, je sortais à peine de l’école, l’expérience Top Chef m’a poussé dans mes retranchements et m’a forcé à me surpasser. La deuxième chose, c’est l’exposition, car cela reste une vitrine médiatique très importante. À ma sortie de l’émission, énormément de portes se sont ouvertes. Grâce à cela, j’ai pu gagner la confiance de grandes maisons parisiennes. Cela n’est pas donné à tout le monde d’être Chef cuisinier à l’âge de 21 ans et je sais que Top Chef a contribué à cela.

 

 

  • Quels sont tes projets professionnels pour 2018 ? 

 

Je veux continuer à me lancer des défis, découvrir de nouveaux lieux en France ou ailleurs et m’améliorer encore plus.

 

  • Quelles sont, selon toi, les qualités qui font un bon cuisinier ? 

 

Selon moi, il y a trois grandes qualités pour être un bon chef. Tout d’abord, le partage. Il est important de vouloir avant tout partager, que ce soit avec nos clients bien évidement, mais surtout avec notre brigade. Vouloir transmettre sa passion est la première chose à ne jamais oublier. La deuxième c’est la pédagogie, car pour transmettre ses connaissances il faut savoir le faire. Analyser chaque personne, chaque poste et réussir à faire travailler toute son équipe à l’unisson. Le dernier point, c’est la création, l’inspiration. Savoir se recentrer et créer sa propre cuisine pour réussir à mettre dans un plat ses idées, ses pensées et ses sensations.

 

« Mes conseils aux autres candidats, pour optimiser leurs chances de recrutement, seraient qu’il faut avoir du sérieux, de la motivation et de la ponctualité. Ainsi qu’une très bonne note sur l’application bien évidement. »

 

  • Qu’est-ce qui fait un bon établissement où travailler selon toi ? 

 

Pour être considéré comme un bon établissement, il faut avoir une cuisine fonctionnelle, une équipe passionnée, dynamique et communicative. De plus, il faut qu’il y ait une bonne ambiance générale en cuisine comme en salle. Sans oublier un bon salaire car cela reste important.

 

 

  • Quels conseils donnerais-tu aux autres candidats pour avoir un maximum de chances d’être recruté ?

 

Mes conseils, aux autres candidats pour optimiser leurs chances de recrutement, seraient qu’il faut avoir du sérieux, de la motivation et de la ponctualité. Ainsi qu’une très bonne note sur l’application bien évidement.

 

  • Quels conseils donnerais-tu aux autres candidats pour réussir dans ce métier ?

 

Il faut qu’ils restent toujours passionnés malgré les coups durs, s’améliorer de jour en jour et ne pas avoir peur de se diriger vers l’inconnu.

 

Merci Mohamed !

 

Et surtout n’oubliez pas que vous êtes Extraordinaire !

 

Si vous aussi vous voulez avoir le même destin que Mohamed c’est ici

Si vous recherchez du personnel de talent, comme Mohamed, pour votre établissement c’est ici

Pour plus de conseils, retrouvez tous nos articles ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *